Le Pegging : Qu’est-ce donc ? Comment débuter ?

Guides / / 1 Commentaire

Le pegging c’est quoi ?


Le pegging est une pratique sexuelle qui existe certainement depuis longtemps mais qui est reconnue depuis moins de 20 ans. Donc je ne suis pas vraiment surprise lorsque j’emploie le terme et que des personne me répondent « mais qu’est-ce donc ? ». Si vous ne pratiquez pas vous avez peu de chance de connaitre ce terme.

Le pegging défini un acte sexuel où la femme utilise un gode-ceinture avec un partenaire masculin pour une relation anale. C’est la femme qui va prendre son partenaire. Le pegging est donc très étroitement lié à la stimulation prostatique.

Comment amener le sujet ?


Tout d’abord, il faut savoir que c’est une pratique qui est loin d’être anodine. Le temps d’un rapport le rôle de l’homme est inversé avec celui de la femme. Il est donc obligatoire d’en discuter au préalable. Je sais que c’est un sujet délicat lorsqu’on est en couple. Que ce soit la femme ou l’homme qui désire cette pratique, lancer le sujet n’est pas toujours chose simple. On se demande ce que va penser l’autre, quelle sera sa réaction face à cette demande ?
Ne pensez pas que ça va aboutir dès la première discussion ou alors c’est que vous avez vraiment beaucoup de chance !

Il y a vraiment un code à casser : Pratique anale chez l’homme -> Homosexuel
Une pratique n’est pas liée à une orientation sexuelle. Pourquoi un homme hétérosexuel n’aurait pas le droit de découvrir le plaisir prostatique avec sa partenaire ? Un homme qui pratique la stimulation prostatique ça choque encore trop. Pourtant sur snap enormément d’hommes m’ont déjà avoué avoir joué avec leur doigt sous la douche. La curiosité les a poussé à faire ça mais par peur ils n’osent pas aller plus loin.

J’ai aussi entendu « Mais tu n’as pas peur qu’il devienne homosexuel, qu’il te quitte pour un mec après »
Le plaisir anal chez l’homme, quelqu’il soit : Pipe royal, utilisation d’un stimulateur prostatique, pegging.. Ne veut pas dire que l’homme souhaite faire ça avec un autre homme.
Prenons l’exemple de 2 lesbiennes. Jusqu’à preuve du contraire une femme ne dispose pas d’un sexe masculin. Donc elles peuvent pas pratiquer la pénétration entre-elles ( anale ou vaginale ). Pourtant beaucoup de lesbiennes en couple utilisent des godes voir même des godes ceinture. Et là ça ne choque personne… Elles sont entre femmes, ne veulent pas d’homme mais ne veulent pas se limiter au niveau des plaisirs.
Un couple qui pratique le pegging c’est pareil.

Comment débuter ?


Personnellement j’ai travaillé monsieur à l’aide de discussions durant 8 mois. Il est évident que nous ne sommes pas directement passés au pegging. Durant ces 8 mois j’ai pris le temps de lui faire découvrir le plaisir qui pouvait se dégager de cette zone à l’aide d’anulingus, de caresses anales et sur le perinée, puis vers la fin des pipes royales.

Après la phase de discussion, puis la phase de découverte de cette zone érogène vous pouvez vous lancer.
Pratiquer un rapport anal sur un homme ou sur une femme c’est pareil : Il faut prendre son temps surtout si c’est le début pour votre partenaire. Voici quelques conseils pour optimiser le rapport anal : Comment préparer un rapport anal
Je le redis : Prenez votre temps et soyez à l’écoute de votre partenaire dans cette découverte mutuelle.

L’homme prend-t-il du plaisir ?

Vous avez certainement déjà entendu parler de la prostate, le point P de l’homme.
Le pegging vient stimuler cette zone.
C’est vraiment une stimulation très intense. La première fois monsieur ne savait plus vraiment où donner de la tête il était pris de coups de chaleur, de spams… Même si l’orgasme prostatique est difficile à atteindre, le plaisir qui se dégage de cette stimulation est déjà incroyable .
Donc oui un homme peut prendre du plaisir durant cette pratique. D’ailleurs ça ne me serait pas venu à l’esprit de pratiquer ça s’il n’y avait aucun plaisir pour l’homme.



Et la femme a-t-elle du plaisir ?

De par mon expérience je vous affirme que oui !
La femme prend aussi du plaisir durant ce moment intime. Les femmes peuvent apprécier le pegging pour différentes raisons.
Il peut s’agir d’un plaisir psychologique qui se dégage de l’inversion des rôles, de la domination sur leur partenaire masculin, la jouissance de voir son partenaire prendre du plaisir en anal, à donner du plaisir différemment à un homme.
Ou cela peut être un vrai plaisir physique, allant même jusqu’à l‘orgasme. Cela dépend évidement du gode-ceinture utilisé.

Gode ceinture ou sans ceinture ?


Avec ce design, le plaisir est réellement partagé physiquement et non plus psychiquement en quelque sorte. Le femme qui le porte est stimulée de plusieurs façons : à l’intérieur sur le Point G et à l’extérieur tout au long de la vulve et du clitoris.

Certain sextoy de cette forme sont même vibrant pour encore plus de plaisir.

Niveau visuel c’est vraiment ce que l’on préfère : c’est plus épuré sur les hanches de la femme.

Il y a quelques point faible tout de même.
– La partie vaginale est parfois très grosse. Il faut prendre le temps de se l’insérer.
– Car avec l’excitation au fil du rapport le sextoy ne tient plus parfaitement en place. Il est nécessaire de le tenir.

Le gode ceinture c’est le grand classique. Je le conseil pour commencer car son prix est vraiment très abordables pour des entrées de gamme.

Ce produit est vendu en KIT :
– Un harnais
– Un ou des anneaux
– Un gode

Par la suite vous pouvez racheter un gode supplémentaire qui s’adaptera dessus ( pas besoin de racheter le KIT sentir )

Nous avons essayé ce gode ceinture : Le King Cock de Pipedream

Commentaires

  1. Il peut être intéressant de coupler le « share » avec une ceinture pour éviter son expulsion au cours du rapport ..

Laisser un commentaire